KopimismL’Eglise missionnaire du Kopimism vient d’atteindre son objectif : cette institution née en Suède vient d’être officiellement reconnue comme étant une religion dans le pays, après deux requêtes infructueuse après des autorités. Cette religion a pour principal doctrine d’élever la copie numérique et le partage d’information à un niveau spirituel.

Cela faisait plus d’un an que les adeptes du Kopimism tentaient de faire reconnaître leur mouvement comme une religion et c’est symboliquement juste avant Noël que les autorités suédoises ont finalement validé la demande. « La Suède est le premier pays à reconnaître le Kopimism comme une religion » explique un communiqué de presse sur le site du mouvement.

Selon le site Falkvinge, le Kopimism découlerait d’un mouvement issu du parti pirate suédois, le Pirat Ung. Cette nouvelle religion considère que « l’information est sacrée et la copie est un sacrement. L’information à une valeur en elle, et cette valeur se multiplie grâce à la copie. »

Outre la symbolique qui entoure la reconnaissance du mouvement religieux en Suède, cette approbation par les autorités du pays devrait permettre au Kopimism de recevoir le soutien de l’Etat, et même de lancer des campagnes de dons. Interrogé par TorrentFreak, Isaac Gerson, chef spirituel du mouvement (et accessoirement étudiant en philosophie), estime que cette reconnaissance « va donner le courage aux gens pour se proclamer Kopimists. Peut-être pas publiquement, mais au moins auprès de leurs proches ». Il espère aussi que le Kopimism permettra de réduire la « stigmatisation autour de la copie ».

L’Eglise missionnaire du Kopimism indique avoir triplé son nombre de partisans durant le dernier semestre, et en compterait aujourd’hui environ 3 000. Gerson et ses pairs espèrent bien que cette annonce attire davantage de Kopimists : « La communauté de Kopimi ne nécessite pas d’adhésion formelle. Vous avez juste besoin de la vocation d’adorer le saint des saints, à savoir l’information et la copie ». A bon entendeur…

Laisser un commentaire